jeansasportes.com logo
NewsKontakt
go back go back to main got to timeline

About my Bodywork "Jansan no Taiso"

Jansan no Taiso  - The Exercices of Mister Jean  -  Les Exercices de Monsieur Jean  -  Die Übungen von Herr Jean  

In english 🇬🇧.         pour le français clic ici 🇫🇷

Getting myself ready for the morning class everyday, during the twenty years that I have been working as permanent dancer for the Pina Bausch Company brought me to built little by little this body work that I call « Jan san no taiso ».

Many elements of this work comes from the different technics that I had the luck to study with my great teachers. I modified some of the elements and integrated them in a sequence of many exercises which will be learned, as the Taichi sequence, or any modern dance floor barre.
The sequence is fixed and has more or less a duration of one hour and a half. In the practice, I show and explain the exercices to the very beginners, but very soon we realise the sequence all together without interruption. This is the way of practice that is to be seen in Tai-Chi, Chi-Gong, many dance floor-barres as Lemon, Graham, or Jean Cebron, or martial arts Katas.

I lead the group in doing the exercise in front of them while I describe what we are doing and what is important to care about for a good realisation. The risk of doing so is that some people might become too dependant of having someone in front of them showing the exercices and they just copy what they see. This is a very superficial way how to work and they do not take the profit they could get out of it, so I do my bet to make the beginners conscious of this risk.

So the « Jan san no taiso » are composed out elements of:
- The floor barre of Peter Goss who was himself directly inspired from the floor barre of Zena Romett.
- Some elements of Taichi and Chi-gong
- Some concept and ideas out of the work of Kinomichi from master Noro who I had the luck to study during thirty years.
- and many reflexions and experiences out of my experience as dancer and teacher, as well as patient for medical Physiotherapie.

But maybe the particularity of my « jansannotaiso » is the way how those exercises are proposed to the participants and the language that I use to help the participants to understand how they should try to realise those exercises. It is not so much the kind of exercices someone does, but more the way how to do it and the spirit that leads what someone is doing that really count.

The basic concept of jansannotaiso is based on the Asian concept of « human body standing between earth and sky ». The idea that there is a « Sky energy, and an Earth energy » and that we , as human being, contribute to the natural exchange of energy bet ween Sky and Earth and vice-versa.

As I always tell my students, please do not ask me what is Energy ?. I do not know and I have never seen it.. But this concept really deeply helped me in my way and pleasure to work, even for Ballet classes, and use my body. Most of all asian martial arts , but also the asian medicine and many other field of knowledge, are based on the concept of energy flow, Yi and Yang and energetically circulations.

I have myself my little story about why is it good for the Earth, the Sky when the humans that we are help the energy to flow through our bodies, but I will not tell this story now.

I adapt the sequence of my « Jansannotaiso » to the kind pf participants that I have in front of me. Of course the kind of exercises, the vocabulary that I use, the rhythm and speed will not be the same for some elderly persons as for dancers. I propose my « jansannotaiso » to professional dancers as well as to persons challenging with autism.

This work is still in progress and each class and each participant is, for me, a source of learning and contribute to the evolution of this bodywork.



en français  🇫🇷

C’est en me préparant pour mes classes de danses quotidiennes pendant les vingt années de mon engagement permanent au Tanztheatre de Pina Bausch que j’ai commencé a mettre au point, petit á petit, ce travail du corps auquel j’ai donné le nom de Jansannotaiso.
Jan San no Taiso est du japonais - Jan (Jean, mon prénom) san (Monsieur) no (de) taiso (exercices) - ce qui donne en français « Les Exercices de Monsieur Jean »

Beaucoup d’éléments de ces exercices sont inspirés plus ou moins directement des différentes techniques que j’ai eu la chance de travailler avec des maitres magnifiques. J’ai sélectionné les exercices, les ai modifiés plus ou moins, et intégré dans une séquence d’une durée de, en général, une heure et demie. Les exercices et les enchaînements de ces exercices sont fixés et l’idée est que les pratiquants deviennent de plus en plus autonomes dans leur réalisation. C’est le principe des enchaînements de Tai-Chi, des Katas des pratiques martiales, mais aussi des barres au sol de Lemon, Martha Graham, ou Jean Cebron pour n’en citer que quelques unes.
Bien entendu, pour les débutant qui n’ont jamais pratiqué avec moi, je montre les exercices en les détaillant avec précision. Mais je ne le fais que la première fois ou bien lorsque cela s’avère nécessaire. En dehors de ces premières fois, je dirige la réalisation de l enchaînement en faisant moi même les exercices avec le groupe, tout en décrivant le plus exactement possible ce que nous sommes en train de faire et les points auxquels il faut prendre garde pour une réalisation juste. Les participants habitués á mon travail doivent cependant devenir le plus rapidement possible indépendants du fait que je réalise les exercices en face d’eux et en même temps qu’eux

J’ai choisi ce mode de pratique pour permettre qu’il se crée une énergie de réalisation de groupe. Cela permet aussi de pouvoir proposer un rythme de réalisation continue et dans lequel on peut se laisser entraîner de façon un peu méditative. Je suis conscient que l’un des inconvénients de ce mode de pratique est le fait que malheureusement quelques fois, certains participants restent « accros au fait que je fasse les exercices devant eux. Cela les amène a faire une réalisation de copie visuelle ce qui reste une manière très limitée et superficielle de pratique. Bien entendu je leur communique ce souci et leur conseille, dès le premier cours, de ne pas tomber dans la facilité de « copier sur le voisin »…

Les « Jansannotaiso » sont composés d’exercices empruntés au techniques suivantes:
- Quelques exercices de la méthode Moshé Feldenkreis
- La barre au sol de mon professeur de danse moderne Peter Goss qui lui même les avait empruntés á la barre au sol de Madame Zena Romett, une grande professeur de New-York.
- Quelques éléments des exercices de base de Taichi et de Chi-Gong
- Quelques concepts et idées du travail de Maître Noro, un grand maître d’aikido et de Kinomichi (un art du mouvement créé par lui même et que j’ai pratiqué pendant la trentaine d’années que j’ai eu la chance de travailler avec lui).
- Nombreuses réflexions et expériences que j’ai faite tout au long de ma carrière de danseur, mais aussi de mes expériences en tant que patient de médecine physiothérapie.

Mais je crois que ce qui caractérise les Exercices de Mr. Jean est la manière dont les exercices sont proposés et le langage que j’utilise pour décrire ce qu’il est conseillé de surveiller.Ce n’est pas tant les exercices mais plutôt l’esprit dans lequel on les réalise et la manière dont on les fait qui importent.
Chaque participant possède un corps qui a une morphologie personnelle, et je pense que ce qui est surtout important est le fait que les participants développent la capacité de sentir leur propre corps ainsi que les limites et les particularité de leur propre morphologie. « Votre meilleur professeur , c’est vous même ».

Les exercices de Mr. Jean sont basés sur le concept asiatique de circulation d’énergie entre la Terre et le Ciel. Cette énergie traverse notre corps et s’unit á notre propre énergie, mais je ne peux rien en dire de plus. Á la question de « qu’est-ce-que que cette énergie ? », je réponds toujours; « Je ne sais pas, je ne l’ai jamais vu ». Mais imaginer qu’il y a une énergie qui circule á travers mon corps lorsque je suis en mouvement, m’a énormément aisé á une meilleure réalisation et un plus grand plaisir á la pratique quotidienne.
J’ai ma petite histoire du pourquoi il est bon pour la Terre et pour le Ciel que les êtres humains prennent plaisir au mouvement du corps, mais je ne la raconterais pas maintenant.

J’adapte la séquence des « Exercices de Mr. Jean » au type de personnes que j’ai en face de moi. Bien entendu, le choix des exercices, le vocabulaire utilisé pour les transmettre, le rythme et la vitesse de la séance ne seront pas les mêmes pour des personnes du troisième age que pour des danseurs professionnels. Le public auquel je propose mes Exercices va de danseurs professionnels á personnes atteintes d’autisme ou de difficultés psychiques, en passant par monsieur et madame tout le monde.

« Jansannotaiso » est un travail en développement constant et chaque participant est pour moi un source de découverte qui me permet d’apprendre et de contribuer au développement de cette pratique.