jeansasportes.com logo
NewsKontakt
go back go back to main got to timeline

     dancing|acting   fortheatre

Platonov - dancing scenedancing scene cafe Umberto

café umberto from Moritz Rinke, in the role of Umberto
Stage Direction:
Burkhard C. Kosminski (please visit !) for the Duesseldorfer Schauspielhaus
World Premiere October 25th, 2005

platonov from Anton Tschechow  in the role of Osip
Stage Direction:
Burkhard C. Kosminski (please visit !)   for the Duesseldorfer Schauspielhaus
Premiere June 5th, 2003

39,90 after the novel from F. Beigbeder  in the role of
Enrique
Stage Direction
Burkhard C. Kosminski (please visit !)  for the Duesseldorfer Schauspielhaus 
World Premiere May 6th, 2001

----------------------- About acting (in English)

Enrique was the first theatre role that I had to play. The was in the piece « 39,90 » writer by Frederic Beigbeder. It is only from the time that I could understand what was the difference between acting in Pina Bausch pieces and acting in a normal spoken theatre.

In Pina`s pieces, there are certainly certain scenes which can be considered as theatre scene, but the the difference with the roles of spoken theatre, is that in Pina`s pieces you have to play almost always yourself and never the role of another character as Enrique (39,90), Osip (Platonov), Umberto (Cafe Umberto), or Djami (l Espace Dernier).
Of course, to play the character that I have to be in the theatre piece I will search in my own character she similarities with the character that I have to interpret. As well, to perform certain scene of pins repertory, I will maybe exaggerate some part of my own character to express what we want to tell and show in the piece. So, in a way, it is not wrong to tell that I am always behind the character that I play, but in Pans dance, I always have to be myself and present myself the most naturally possible. Acting Osip requires from me to keep as close as possible to the character that Tchekhov wrote. There is for sure a bright flexibility in regards to the flexibility that the theatre director allow me, but Osip remains Osip.

I enjoy very much spoken theatre acting. I never followed the teaching of an acting school, and do the things inn intuitive way, but I had the great luck to be able to work with fantastic actors who fascinated me with the way of they mastered their art.It is also through those experiences that I understood that a written play is like a music score, but with a big flexibility in its interpretation. In time, space, and spirit, there is a large frame in which the theatre director and the actors can create.

When we started to work at a new play, I was always very impressed to see the actors proposing four or five different type of the same character, each of them very credible and perfectly performed.

----------------------- Le travail de l´acteur ( en Français)

  Enrique fût le premier rôle de théâtre de prose que j’ai joué. Ce n’est que á partir de ce moment que j’ai compris la différence entre l’acteur du Tanztheater de Pina Bausch, et l’acteur de théâtre de prose comme on le connait normalement.
  Dans les pièces Pina, il y a effectivement des scènes que l’’on peut considérer comme des scènes théâtrales, mais la différence avec les rôles de l*acteur de théâtre de prose, est que dans les pièces de Pina, on joue soi-même et pratiquement jamais le rôle d’un autre personnage comme Enrique (39,90 de Frederic Neigbeder), Osip (Platonov), Umberto (Cafe Umberto), ou bien Djami (le serviteur de Rimbaud dans l’espace Dernier).
  Bien sûr, pour me mettre dans la peau du personage que je dois jouer, je vais chercher dans les traits de mon caractères les similarités que je peut trouver entre le personnage que je dois interpréter et moi-même. De même que inversement, pour jouer certaines scènes du répertoire de Pina, je vais peut-être exagérer certains cotés de mon caractère pour exprimer ce que nous cherchons á exprimer á travers les scènes que nous proposons. Il y a donc toujours moi-même derrière ce que je joue, mais dans la danse théâtre de Pina, je dois toujours rester moi-même et me présenter le plus naturellement possible. Tandis que jouer Osip, me demande de chercher á incarner le mieux possible le personnage que propose Tchekhov. Suivant la liberté que me laisse le metteur en scène, j’ ai le choix entre différent types d’Osip, mais il doit tout de même rester Osip .

Je prends beaucoup de plaisir á jouer dans des pièces de théâtre de prose. Je n’ai pas suivi d’école de théâtre et fait les choses plutôt de manière intuitive, mais j’ai eu la grande chance de pouvoir travailler avec de magnifiques acteurs qui m’Ont profondément fasciné par la maîtrise qu’ils avaient.
  C’est aussi avec ces expériences que j’ai compris que une pièce de théâtre écrite, est comme une partition de musique mais avec beaucoup de flexibilité quand á son interprétation. Dans le temps, dans l’espace, dans l’esprit, il existe une grande marge de possible au choix du metteur en scène, et de l’acteur. Lorsque nous commençons á travailler une nouvelle pièce ou une nouvelle scène, j’ai eu le grand émerveillement de voir des acteurs proposer quatre ou cinq différentes versions du personnage qu’ils avait á jouer; chacune de ces versions étaient tout á fait crédible et parfaitement jouées.   

 

--------------------------------------      tothetop