jeansasportes.com logo
NewsKontakt
go back go back to main got to timeline

Special People, Special Places

-leer-

🇬🇧 in english                                              🇫🇷 en français click ici, merci





In my presentation of the choreographic project about the mathematician Ludwig Boltzmann, I all ready wrote that « coincidences » are sometimes strangely well connected. This is something that I could tell also in this presentation about my work with places as the « Clinique du Centre » de Saumery in Blois (France), or the P.L.G. which is a residence for persons challenging with autism in Wuppertal (Germany).

In year 2014, Doctor Amaro de Villanova, Director of the psychiatric « Clinique du Centre » in Saumery near the town of Blois in France, got in contact with me to propose me to create some Dance-theatre workshops for his patients.
This is almost also the same period when Stephanie Roos did contact me to propose me to open some dance-theatre workshop for the residents of the PLG where she was working since around 12 years.
The connection with my meeting with the professor Barbara Ruediger and our work about Boltzmann, is that, many years before, in 1971, as I had to decide which orientation should I choose for my University studies, psychiatry was, as well as mathematics and sciences, on my best list. I did choose mathematics and sciences, but I kept a strong interest in subjects related to mind troubles.
Another « coincidence » is that, as i was starting dance, the first performance and workshop I took part of, was in a psychiatric clinic in Montpellier in France…

Well, all that to mention that « coincidence » had the great idea to put me again, by the end of my carrier as dancer and choreographer, in contact with subjects that did interest me all ready in my youth. And that without the fact that I had to look for it, it just came to me..

Dancing, as well as Music, are wonderful worlds. I like to say that Dancing and Music are the languages that the human use to talk to the angels of the « world that we cannot explain ».

In front of what we do not understand, we find some help and support in the religions, and more lately in the Sciences. Our consciousness and our understanding developed greatly, but there is still a huge amount of questions and things that remain and maybe will remain without any answer. I can imagine that this was the point when Einstein used to take his violon and played for the stars in the sky.
It is interesting to notice that Dancing and Music are also the two languages that are fully accepted by persons challenging with autism or with mental difficulties.


The two project that I started in 2014-15, are still present in my artistic activities now in 2020, and I could even say that they represent for the moment a big part of it. You can read more about those project here:

 - Dancing with Autism, a project in collaboration with the « Center for Autism « in Wuppertal

  - Dancing with the patients of the « Clinique du Centre » au Chateau de Saumery (Blois - Fance) since 2015




. 🇫🇷 en français

Special People, Special Places,

 Dans ma présentation du Projet chorégraphique sur le mathématicien Boltzmann, j’ai déjà écrit que parfois, le « hasard » fait, étrangement, bien les choses. C’est aussi ce que je pourrais écrire dans cette présentation de mon travail d’ateliers de danse-théâtre dans des lieux comme la Clinique du Centre de Saumery á Blois, ou bien au P.L.G. qui est une résidence pour personnes autistes á Wuppertal en Allemagne.

En 2014, le Directeur de la Clinique de Saumery, Docteur Amaro de Villanova prend contact avec moi pour me proposer de créer un atelier de danse-théâtre pour les patients de sa clinique.
C’est á peu près á cette même période que Stéphanie Roos va prendre contact avec moi pour me proposer aussi de venir au Centre pour autiste pour essayer de travailler avec les résidents du P.L.G.

Ce que ces deux faits ont de commun avec la rencontre et proposition de Barbara Ruediger au sujet du projet de Boltzmann, est que, bien des années auparavant en 1971, alors que je devais décider de l’orientation de mes études universitaires, la psychiatrie était elle aussi, comme les mathématiques, sur la liste des matières qui m’intéressaient particulièrement. J’ai fini par choisir les mathématiques et la physique, mais mon grand intérêt pour les troubles et difficultés de l’esprit est resté bien présent.

Un autre fait du « hasard »; alors que je venais de faire mes débuts dans la danse, le premier spectacle auquel j’ai participé fut dans une clinique psychiatrique dans la région de Montpellier en France…

Tout cela pour dire que le Hasard a eu la belle idée de me permettre de retrouver, en fin de  ma carrière de danseur, ces centres d’intérêt de ma jeunesse. Surtout, sans que j’en manifeste ni le désir, ni l’intention; cela s’est tout simplement présenté á moi.

La Danse, tout comme la Musique, sont selon moi des univers magnifiques. Il me plait á dire que danse et musique sont les langages qu’ont créés les êtres humains pour tenter de s’adresser aux anges du « Monde que nous ne savons pas expliquer ».
Face aux choses que nous ne savons pas comprendre, les êtres humains ont trouvés assistance dans les religions, puis, plus tard dans notre histoire, dans la science.
Notre conscience et notre compréhension des choses a beaucoup évolué, mais il persiste une énorme quantité de questions et de domaines qui pour nous, restent et  peut-être resterons toujours sans réponse. Je peux imaginer que c’est á ces moments là que Einstein prenait son violon et jouait pour les étoiles.

Je trouve intéressant de constater que ces deux langages que sont la Musique et la Danse, sont le plus souvent très bien acceptés et même recherchés par les personnes autistes ou en difficulté psychique.

Les deux projets que j’ai commencé donc en 2014 sont toujours d’actualité dans mes activités, et je pourrais même dire, représentent une grande part de mes activités artistiques actuelles en 2020.

  - « Les Résidents du PLG dansent » un Projet d’ateliers de danse-théâtre en collaboration avec le Centre de l’Autisme de Wuppertal.

  - « La Clinique de Saumery danse »  (Octobre 2014): Un projet d’intégration de la danse et de la danse théâtre dans le cadre des activités culturelles proposées aux patients de la Clinique du Centre de Saumery. La Clinique du Centre est une institution de psychiatrie Institutionnelle crée en 1938.